Grâce éthérée de Proserpine, fille de Jupiter !

Le pari: une nouvelle par jour en 1500 caractères.

Grâce éthérée de Proserpine, fille de Jupiter !

Fille de Jupiter et de Cérès, Proserpine, aussi appelée Perséphonê, est la reine des enfers.
Thésée tenta de l'enlever, en vain.

Fille de Jupiter et de Cérès, Proserpine, aussi appelée Perséphonê, est la reine des enfers.
Thésée tenta de l'enlever, en vain.

Thésée adorait la déesse, vénérée en Sicile sous le vocable de Vierge qui Sauve, plus que les mythologues. Il jalousait Adonis, sombré dans les enfers, qu’elle aima.
En Mysie, Thésée lui sacrifia un taureau noir, fondit une médaille la ceignant d’une couronne d'épis et de flambeaux entourés de serpents et d'un bœuf.
— Perséphonê, tes chevaux t’ont ramenée du royaume de Pluton à l'Olympe. Ta nature tellurique et sidérique a dompté le taureau solaire. Pourquoi as-tu engagé mon âme dans le labyrinthe de l'existence ?
A ces mots fatals, Thésée mourut. Il s'endormait entre les bras de la déesse d'un sommeil mystique. Descendu aux enfers, il découvrit que la joie et l'amour régnaient là où il pensait trouver l'épouvante et la solitude. Proserpine avait changé le séjour infernal en une aube immortelle. Elle était inatteignable, et lui sur son sein !
— Déesse au profil résigné, fantôme vêtu d’éther qui, flambeau en main, passe au clair-obscur de la mort, l’artiste qui drape de marbre blanc ta beauté pure te voit fuir en un reflet de nuée !
Elle répondait sans l’entendre:
— Pluton, de force, a fait de moi son épouse. Je lui disais : Ô dompteur d’un peuple lâche et sans force, quelles furies t’agitent ? Comment oses-tu, quittant le siège de ton empire, profaner, du pas de tes quadriges infernaux, jusqu’au Ciel !
Assise dans les Champs Elysées, elle portait au front les marques de sa douleur.
— Moi, je suis là, fit Thésée.
— Pauvre mortel, lui dit-elle attendrie. Meurs pour toujours.

 Cliquez like ci-dessous

9 réflexions au sujet de « Grâce éthérée de Proserpine, fille de Jupiter ! »

  1. Ah! les femmes!
    Si elles se sont faites avoir une fois,elles en deviennent cruelles! Et plus elles sont cruelles plus elle sont belles et désirables pas vrai?

    Répondre

  2. Paul, seriez vous une ame tourmenté par les femmes ? 😉 je conçois que c’est une attitude réelle mais…
    Lier la beauté à la cruauté n’évalue pourtant pas la vérité absolue, ni la vraie beauté d’un etre, que ce soit d’une femme ou d’un homme.C’est, selon moi, un raccourci commode pour celui qui se complait dans la lamentation et la frustration.

    Répondre

  3. Les femmes cruelles et séductrices sont magnifiques depuis la nuit des temps! J’adore les rencontrer dans mes lectures. Les hommes pensent pouvoir y résister, en y goûtant juste un peu… Seul Ulysse en s’attachant au mât de son bateau et bouchant les oreilles de ses compagnons avec de la cire pour les soustraire au chant des sirènes, a pu satisfaire ce désir insensé..

    Après dans la vraie vie j’apprécie les Pénélope. Bon on en rencontre de moins en moins mais davantage de pauvres filles en mal d’amour….On peut en faire aussi des romans .(a l’eau de rose, à l’eau de boudin, où à l’eau de la fontaine, si claire, et où jamais on oublie!)

    Répondre

    1. Rémy, ne comprend pas trop cette nouvelle. Quoique ce soit bien fait pour Thésée…C’est lui qui avait abandonné Ariane qui l’avait pourtant aidé, grâce à un de ses longs cheveux à se sauver d’un monstre ( je ne sais plus lequel, mes souvenirs datent du collège) ?

      Paul, je trouve que les hommes et les femmes se ressemblent de plus en plus. Ulysse peut se décliner au féminin de nos jours et il y a des Pénélopes hommes et de tendres hommes en mal d’amour.

      Moi, dans la vraie vie, j’aime les Pénélope ( femmes ou hommes), ils me désarment. Les cruels et cruelles salissent parce qu’à les approcher, on devient comme eux pour les calmer.

      Répondre

  4. « Car sache que, dans les Enfers, il n’est pas d’autre châtiment que de recommencer toujours le geste inachevé de la vie »
    Thésée. André Gide

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *