Tour contre pion, la tour gagne

Le pari: une nouvelle par jour en 1500 caractères.

Tour contre pion, la tour gagne

La tour date du 16ème siècle. Les deux tourtereaux y montent, comme s’il s’était agi d’un pigeonnier. Là-haut, ils seront plus à l’aise. L’escalier en colimaçon est à chaque marche concavé par l’usure des pas du temps.
Ils ont une belle vue, au sommet. Il lui donne aussitôt ce qu’elle est venue chercher : un sachet de poudre. Elle le plonge dans son sac.
— Il y en a pour 200.000, capice ?
Elle acquiesce. C’est sa première fois. Il l’en a convaincue. Assez facilement il faut dire, avec tout l’argent qu’il a et un physique enviable.
Ils redescendent sagement. Elle a une pensée lubrique, la situation l’a quelque peu ramollie. Elle le regarde par en-dessous. Un bruit de pas lourds se fait entendre juste avant qu’elle ne tombe nez à nez avec un carabinier.
— Pardon, fait-elle en se collant au mur. Elle s’est à demi-étranglée, le policier intrigué s’arrête entre eux deux :
— Francesi ?
— Oui, fait-elle.
— Ouvrez votre sac.
Vertige soudain. Elle s’appuie sur la muraille. Elle regarde son ami, qui met le doigt sur les lèvres. Elle voit un pistolet approcher lentement de la nuque du policier. Le flic ne se rend compte de rien.
Elle regarde son complice, elle lui fait des yeux suppliants. Dialogue muet : « Ne le fais pas » « T’occupe. »
Tout dépend d’elle :
— On faisait… commence-t-elle en balbutiant, on faisait… Enfin, vous savez, quoi.
Le policier a l’air de comprendre.
— Ah, oui ? Eh bien, ne faites pas ça ici.
Dans sa nuque, l’arme recule.
— Mamma ! i giovani ! Allez, circulez.

Cliquez like ci-dessous

4 réflexions au sujet de « Tour contre pion, la tour gagne »

  1. Gjsooc ?vgdteuvgjd, bg ! onshdgftc, »ertsfc » !!!!…. ???Hnummmm !
    -COCO !!!T’écris quoi ?…
    -Un commentaire ! Par ces temps ci, c’est presque vide sur ce blog !
    -Tu es un brave garçon Coco .
    -Oui, je sais .Et tu m’as dit qu’il fallait toujours poursuivre son chemin quoiqu’il arrive. Je vais accompagner l’auteur jusqu’à l’arrivée et là il y aura peut être Viviane qui va m’attendre.
    -Tu me déçois Coco ! Je te pensais totalement désintéressé !

    Soyons sérieux: Cette petite dernière nouvelle est-elle érotique dans un sens qui me convient? Oui, pour moi l’idée est bonne. Il manquerait peut-être quelques touches de plus au portrait de la fille pour mieux la sentir. La respiration apaisée de la fin est super.
    Mais l’auteur est maître à bord et ne doit se laisser distraire par personne! Je ne suis pas très  » dans le vent » faut en tenir compte!

    Répondre

  2. Loin de moi l’idée de vous pousser à vous lancer dans n’importe quelle aventure ! Merci de votre timide effort cependant. (J’entends votre fille rire d’ici.)
    Pour les deux tourtereaux de la tour en effet, si votre inspiration venait d’Elia Kazan, le carabinier ressemblait à Marlon Brando. C’est lui que toute fine mouche aurait embobiné et pas un dealer armé, même élégant !
    Une fille avisée aurait vite choisi, une gourgandine pas, et une fille subtile n’aurait jamais grimpé dans la tour.
    Bon ! Et puis oui, « Dieu sait ! » Mon pauvre ami, les filles c’est très difficile de prévoir par où elles vont passer ! Si elles rigolent c’est bon signe, si elles aiment les livres alors n’en parlons plus ! Pas de soucis !

    Répondre

  3. Cette histoire est bien palpitante et voire même très intéressante. Le passage où le complice met les doigts sur ses lèvres et rapproche le pistolet du policier m’a trop fasciné. En tous cas, l’auteur a vraiment un savoir-faire qui nous permet vraiment de faire une image du scénario. La suite de cette histoire ne va surement pas me décevoir, vivement que je me procure le roman.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *