Un petit ministre de rien du tout

Robert Schuman
Robert Schuman

Un petit ministre de rien du tout

C’est un petit bonhomme humble et ennuyeux, avec une moustache et un fort accent mosellan, effacé dans son parti, qui devient conseiller municipal parce qu’on ne voit que lui à brûler, qui recueille le plus profond mépris de gens, qui le présentent aux législatives pour l’embarrasser, qu’il gagne en s’excusant, qui pendant la guerre est arrêté par la Gestapo, qui s’évade discrètement, qui après la guerre retrouve son traitement de député, parce que personne ne veut l’enfoncer plus profondément dans sa petitesse, qui un jour de crise, est appelé à la tête du Conseil des Ministres parce que la situation est empoisonnée et qu’on a pensé à lui comme fusible, et qui s’obstine à parler d’une petite voix inaudible, si bien que les importants doivent se taire pour l’entendre, et comme il ne semble pas comprendre, on s’attarde à lui expliquer lentement les rouages, et on le trouve inoffensif.
Voilà qu’un jour, au conseil des ministres — à peine si son œil malicieux pétille —, il se met à parler, toujours ennuyeux, d’un projet que personne n’écoute. On dort et on est d’accord.
Le lendemain, le pays apprend, à la consternation générale, que la France et l’Allemagne vont s’unir au sein d’un grand traité. La guerre accouchait de l’Europe.
Le petit homme s’était glissé dans la politique, avait avalé des couleuvres, jusqu’au moment où, sans bruit, après le grand bruit de la guerre, plus fort que la guerre, il avait pu faire pour les deux pays qu’il aimait secrètement quelque chose d’immense.

Cliquez like ci-dessous

6 réflexions au sujet de « Un petit ministre de rien du tout »

  1. Texte en symbiose avec le personnage, tout en finesse et discrétion. Simple et efficace.

    Répondre

  2. J’ai tout particulièrement apprécié cette nouvelle. Je suis une lectrice attentive et assidue et je vous remercie, mon cher Rémy, de nous permettre de découvrir, chaque jour, une nouvelle facette de votre talent.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *