Black Vinyl

Le pari: une nouvelle par jour en 1500 caractères

Black Vinyl

Detroit, la “motor town”. Verrière sale de l’immeuble Motown. Les 5 gamins se sont habillés comme en représentation, couverts de strass, avec les dernières économies de leur mère. Le producteur les regarde. Ils ont l’air de débarquer d’une réclame Aunt Jemima.
— Vous êtes d’où, les gars ?
— De Gary, m’sieur Gordy.
— Ah ? c’est vous, les fils de Joe ?
Ils se cognent sur les poings.
— Oubliez ces manières, kids. On rigole pas, ici.
— Nous, ce qu’on veut, c’est faire de la musique.
— Vous êtes habillés comme des flacons de désodorisant.
— Ah non, m’sieur, on est pas des désodorisants. Moi, je m’appelle Jermaine, lui, c’est Tito, voilà Jackie, Marlon et là, c’est Michael, notre petit frère.
— Je veux pas savoir vos noms ! s’emporte Berry Gordy. Marvin Gaye, il a un nom. Ray Charles, Smokey Robinson, Diana Ross, les Four Tops, Mary Wells, ils ont des noms !
— Mais nous on les aime bien, les grands-pères.
— Fermez-la ! J’ai appris à se tenir droit, et même à boire et manger à tout ce qui chante et qui est noir, dans ce métier. Alors fermez-la ! Et toi, mon petit gars, tu ne dis rien ?
— Vous savez, m’sieur, Michael, il est timide.
— Regarde-moi dans les yeux, mon petit. On doit travailler deux fois plus. Tu sais pourquoi ? Parce que nous sommes des Noirs, dans un monde de Blancs.
— Oui, monsieur.
— Alors ?
— Je peux chanter quelque chose ?
— Chante. N’aies pas peur. J’ai entendu des chèvres chanter. Vous avez de la chance que Joe Jackson, votre père, soit un ami. Allez, petit, vas-y.

Black Vinyl Pochette de l'album Motown Legends Jackson Five
http://www.youtube.com/watch?v=44_qWFAdjqQ

Cliquez like ci-dessous

6comments
Pascale ZUGMEYER

Formidable destin, que Michael ne saura maîtriser. Dommage…

Reply
Oria de Timonier

Bon puisque nous sommes dans les vinyls, alors pourquoi pas aussi :

Barry White : You’re the first, the last
http://www.dailymotion.com/video/xp537_barry-white-you-re-the-first-the-la_music

Ben E.King : Stand by me
http://www.youtube.com/watch?v=Vbg7YoXiKn0

Otis Redding : Sitting on the dock
http://www.youtube.com/watch?v=UCmUhYSr-e4

Après n’allez pas me dire que c’est des vinyls pour les filles !

Reply
Nikhil

Quelle belle innocence confrontée à la réalité, ça donne envie de connaître la suite (mais pas la fin, c’est triste un enfant qui meurt).

Reply
Oria de Timonier

Après avoir découvert vos talents d’écrivain, je veux bien découvrir avec grand plaisir et impatience vos talents cachés de DJ, RDW. Merci d’avance. 😉

Reply
Jean-Noël

Je viens de passer un WE avec un astro-physicien qui décoiffe tant ses connaissances sont variées et son enseignement est enrichissant. Dans un autre registre tu me scotches par ta possibilité d’aborder tant de sujets avec une touche si personnelle. Tu t’es engagé, je crois à écrire un article par jour durant un an!!! Je m’engage aussi à te lire chaque jour, même si tu ne trouves pas un de mes commentaires à chaque fois.
Michael Jackson doit être fier de toi!

Reply
Oria de Timonier

Allez pour le plaisir du classique !

Israel Kamakawiwo’Ole Somewhere Over The Rainbow Lyrics
http://www.youtube.com/watch?v=9FBKa-bCasY

Reply
Click here to add a comment

Leave a comment: