Vengeance de prisonnier

Le pari, écrire une nouvelle par jour en 1.500 caractères

Vengeance de prisonnier KatynVengeance de prisonnier

Au camp de Vorkuta, Union soviétique, Vladko Tchetiguine résistait depuis des semaines. On lui avait fait subir le supplice de l’estrapade, c’est à dire qu’on l’avait suspendu par les mains dans le dos à 20cm du sol, et les gardiens lui avaient asséné des coups de knout nuits et jours, ils lui avaient fait des marques sur tout le corps, brisé les genoux, réduit les testicules en bouillie.

Ensuite, on l’avait installé sur un chevalet et frappé encore. Je pense que Vladko a préféré ça à l’estrapade. Mais le chevalet lui avait brisé les vertèbres et lorsqu’on l’a ramené dans sa cellule, il ne pouvait ni marcher ni se traîner, on l’a tiré par les jambes.

C’est l’enveloppement qu’il a le moins bien supporté: on vous entoure de bandelettes très serrées, et par temps glacé. Puis, on vous arrose et on vous laisse tranquille, ainsi ligoté dans votre cellule. Alors, lentement, la maigre chaleur de votre corps fait sécher le tissu, qui vous écrase progressivement.

Aussi, lorsque le juge lui a posé une nouvelle la question, durant l’une de ces éternelles séances d’interrogatoire “- Zek Tchetiguine, une fois encore, je te demande de nous dire le nom de tes complices. Qui t’a mis toutes ces idées réactionnaires en tête ?”, il a eu l’idée qui allait le venger. D’une voix à peine audible, il a dit: “- J’avoue. C’est toi, camarade juge, ainsi que mes gardiens, c’est vous qui m’avez convaincu.”

Le juge ne s’y attendait pas. La Tchéka l’a arrêté, avec les gardiens, ils ont été déportés.

 

  • Guiguet dit :

    Terrifiant et malgré cela, beaucoup de plaisir à la lecture… Bravo.

  • arfeuil dit :

    Dire que les communistes d’aujourd’hui assument leur passé et continuent de se décrire communistes et de s’appeler ainsi! Honte de l’humanité!

  • Dom dit :

    Comment pouvait-on (peut-on) survivre à pareils supplices ? Et comment pouvait-on (peut-on) être assez bestial pour les infliger ?

  • ceciledaillet dit :

    Effroyable, on se demande comment on peut surmonter ça? D’ailleurs l’histoire ni dit pas si le prisonnier a survécu… Dire que le PC existe encore!!!

  • Paul dit :

    Le juge tortionnaire ne s’attendait pas aux paroles presque inaudibles de Zek Tchetiguine écrivez vous? Moi j’ai un souci!Ce n’est pas certain que ce juge ait été capable de les comprendre!J’ai beaucoup de mal à le croire…A t-il eu seulement un éclair d’intelligence dans ses yeux? ou de terreur?

  • Violaine Tailliez dit :

    M. Hollande disait un jour , ds une soirée électorale: le PC est un parti honorable (pr info: contrairement au FN) car, il n’a pas de sang sur les mains, lui! (sic!) Quelqu’un a-t-il le mail de l’Elysée??
    Et M. Mélenchon, dont l’idole, l’exemple suprême, est Robespierre, prédécesseur et “ancêtre” des Lénine, Staline, Trotsky et autre Béria, ne rêve-t-il pas de nous rééduquer comme dans cette histoire (vraie??)

  • Oria de Timonier dit :

    C’est une chose que l’Histoire ; c’est un art que de savoir la traduire auprès de ses contemporains. Il semblerait que de part le monde il existe encore des immondices de la sorte. Heureusement que votre écriture rend cela lisible . Bravo Rémy. Continuez.

  • Paul dit :

    Cher auteur,
    Je ne récuse pas l’authenticité des faits évoqués.Mon propos se limitait à votre description.J’ai émis au cours de ma lecture,une crainte sur la capacité du juge à comprendre profondément le sens de la phrase de Zek.Vous le laissez supposer.Quel honneur pour ce juge!Plus tard nous pouvons donc espérer du repentir de sa part!Qu’est la torture?Un déficit d’intelligence? d’affectivité?Pourquoi les humains y accèdent-ils?Et quand? Un e prise de conscience est-elle possible?
    Vous êtes responsable de votre texte mais pas de toutes les pensées qu’il peut provoquer!Ni des qustions sans réponses!
    Bonne fin de semaine.

  • Un exemple historique dévoilé ici parmi tant d’autres cachés, tout autant effrayants.

  • Gilles dit :

    80 ans de néoréalisme politik…mais quelques millions de morts une bagatelle
    De la lecture pour rester éveillé
    Très bon

  • Ahelya dit :

    A glacer le sang!
    “Réactionnaires”, insulte du cru 2013-2014, résonne étrangement aux oreilles après la lecture de ce texte.
    Les parallèles avec notre époque ne sauraient manquer et laisser songeur.

    Et oui, le PC existe encore et se porte bien merci. Ses héritiers également.

    Mais quelle fin! Chacun y comprendra ce qu’il veut ou peut, mais en quelques mots, Zek a tout dit.
    Chapeau bas Mr Tchetiguine, au comble de la douleur, vous avez eu la présence d’esprit de crier la vérité toute nue.


  • >