Vue d’enfance

Le pari, écrire une nouvelle par jour en 1.500 caractères

Vue d’enfance

La moto remonte l’allée lentement, genre en zigzag, l’homme semble observer les lieux. Il estime la largeur du chemin, pour le camion.
Vue d'enfanceLorsqu’il descend de son engin, je suis derrière la porte-fenêtre, les deux mains et le nez aplati sur la vitre.
Un guerrier descendant de sa monture, style ne souriant surtout pas. J’attends de voir ce qui va se passer.
Maman me met la main sur l’épaule et me pousse un peu, elle sort en s’essuyant les mains. Ils discutent ensemble, elle et le guerrier. Il lui présente des papiers sans faire attention à elle, genre, un vrai guerrier qui ne discute pas avec les femmes.
Elle revient. Le guerrier entre à son tour derrière elle. Genre, il ne fait pas attention à moi. Il a raison. Style on ne discute pas avec un gamin.
Des hommes comme ça, j’en ai jamais vu. A l’école du village, il n’y a que des femmes. A la cantoche, pareil. Les bonnes femmes: blabla “sages”, blabla “gentils”, blabla “sécurité”. Tout est mou avec elles, trop nul. “Sécurité”, “faites attention”, “tu m’as fait peur”; c’est tout ce qu’elles savent dire. Le facteur, c’est pas un homme, c’est un chevelu. Papa, il dit que le facteur il fait un “concours hippie”: une course de cheveux.
Non, le guerrier, lui, c’est un homme.
Il s’en va. Il saute sur la moto et disparaît. Il est beau.
— Qu’est-ce que t’as à le regarder comme ça, l’huissier? Cette espèce de pourriture…
Elle se met à pleurer et s’assoit. “Il saisit les meubles”
Elle comprend rien… Elle est comme les autres ?

  • Paul dit :

    “Salade de fruits jolie jolie
    Tu plais à mon père, tu plais à ma mère..”
    Stop! arrête ces niaiseries!
    “Salade de fruits…”
    Tu me nargues? Tiens! En pleine tronche! ça t’apprendra!
    Fais attention! c’est “vue d’enfance” de RDW !!
    Tout à fait! Pour t’enlever l’envie de chanter! Je te l’ai toujours dit que les mômes y pigent rien de rien!

  • Oria de Timonier dit :

    C’est touchant le regard d’un enfant sur le monde qui l’entoure.

  • Caroline dit :

    Naïveté et innocence de l’enfance… Surtout, ne pas les ignorer dans le regard de nos enfants et les savourer, elles disparaissent si vite quand ils se confrontent au monde.

  • Françoise Blanche dit :

    J’aime beaucoup…

  • Catran Apré dit :

    Belle innocence! Mais qui lui aurait donné le goût de ces guerriers à cet enfant là? Ne devaient-ils pas l’effrayer au contraire?
    En plus ça peut durer à vie ce penchant!
    “Et je prenais les campanules
    Pour les fleurs de la passion.
    A chaque fois tout recommence…””


  • >